Le travail parlementaire RSS
Le Parlement

jour_p_042015Près de 700 élèves ont pris part à la 3e édition de l'opération « Un jour au Parlement wallon »

À l'initiative du Bureau, le Greffe du Parlement wallon a organisé, pour la troisième année consécutive, l'opération « Un jour au Parlement wallon ». Elle s'est déroulée du 30 mars au 3 avril 2015.

Renforcée et améliorée d'année en année grâce aux résultats des enquêtes de satisfaction réalisées auprès des enseignants, cette initiative permet aux élèves d'apprendre et de comprendre vraiment le fonctionnement démocratique, en le pratiquant aux côtés des députés wallons, du greffier de l'assemblée et même du Président du Parlement wallon en personne.

Tout a été mis en place par le Parlement wallon pour permettre aux élèves de vivre effectivement une journée de travail parlementaire, dans la peau d'un député.

Des travaux de commission ont été menés en groupes dans les salles du bâtiment Saint-Gilles afin d'élaborer des propositions de décret. Des discussions à bâtons rompus sont intervenues avec les députés et le greffier.

Les propositions de décret ont été votées dans la salle des séances plénières sous la présidence de M. André Antoine qui s'est aussi prêté au jeu des questions et réponses.

Les participants à l'édition 2015 de l'opération « Un jour au Parlement wallon » provenaient de l'Athénée royal de Ans, de l'Athénée royal de Hannut, de l'Athénée royal Vauban de Charleroi, de l'Athénée Adolphe Sax de Dinant, de l'Athénée François Bovesse de Namur, de l'Athénée royal Jourdan de Fleurus, du Collège Saint-Guibert de Gembloux, de l'Ecole communale de Gembloux, de l'Ecole communale de Moignélée-Keumiée, de l'Ecole communale de Velaine, de l'Institut Mariette Delahaut de Namur, de l'Institut du Sacré-Cœur de Barvaux-sur-Ourthe, de l'Institut Notre-Dame de Verviers, de l'Institut Notre-Dame Séminaire de Bastogne, de l'Institut Sainte-Marie de Jambes, de l'IPES de Wavre, de l'ISPP Florennes et du Lycée François de Sales de Gilly.

Au moment de quitter le bâtiment Saint-Gilles, les élèves et les professeurs ont reçu, outre un exemplaire du Journal des Enfants consacré au Parlement wallon, un diplôme de député wallon d'un jour, les textes finalisés et adoptés par chaque groupe scolaire au cours des travaux parlementaires et l'enregistrement sonore de leurs travaux afin qu'ils puissent en poursuivre l'exploitation en classe.

calre_130315Le Comité permanent de la CALRE, la Conférence des assemblées législatives des régions d'Europe, s'est réuni pour la première fois ce 13 mars 2015 sous la présidence de M. Raffaele Cattaneo, Président de la Région Lombardie.

Tout au long de l'année 2015, c'est le Président du Parlement wallon, M. André Antoine, qui représentera les parlements belges au sein de ce comité.

Le Comité permanent a approuvé l'agenda de la Conférence pour l'année, incluant l'expression d'opinions sur le programme de travail de la Commission européenne.
A cette occasion, le Président Antoine a demandé aux membres de la CALRE d'accorder une attention particulière au projet de Partenariat transatlantique de commerce et d'investissement (TTIP), faisant état des débats approfondis et des auditions qui ont déjà eu lieu au Parlement wallon. Il a été décidé que le prochain Comité permanent se saisirait de cette problématique essentielle.

Par ailleurs, la coopération avec le Comité des régions de l'Union européenne va connaître de nouveaux progrès au travers d'un accord de coopération entre les deux instances.
Quant aux relations entre la CALRE et la National Conference of State Legislatures (NCSL), elles sont amenées à s'approfondir, notamment au travers de l'échange d'informations, d'expériences et de bonnes pratiques dans le domaine de la gouvernance à multi-niveaux. Des représentants de la NCSL avaient tenu à participer à la réunion.

Enfin, le programme du Forum mondial des assemblées législatives régionales qui se tiendra à Milan (Italie) les 23 et 24 octobre 2015 a été présenté. Ce forum s'inscrit dans le cadre de l'Exposition universelle de Milan.

com_mem_demo_120315A l'initiative du Comité « Mémoire et Démocratie » et en collaboration avec l'asbl « Territoires de la Mémoire », une délégation du Parlement wallon s'est rendue, ce jeudi 12 mars 2015, à la Cité Miroir de Liège.

La délégation, présidée par M. Alain Onkelinx, Président du Comité, a visité trois expositions.

« L’Art dégénéré selon Hitler », est une exposition consacrée aux oeuvres d'art qui furent vendues aux enchères par les Allemands à Lucerne en 1939. Dispersées depuis lors à travers le monde, une grande partie de ces oeuvres est réunie pour la première fois et présentée en exclusivité à la Cité Miroir.

La deuxième exposition, « Notre combat », apporte une réponse originale à la question « comment l'art peut-il réagir face à l'horreur ? » en présentant les 650 pages de « Mein Kampf » transformées et raturées.

La troisième exposition, organisée par l'asbl « Territoires de la Mémoire », est intitulée « Plus jamais ça ! Parcours dans les camps nazis pour résister aujourd’hui » et est consacrée à la déportation sous le régime nazi.

Le Premier Président de la cour des Comptes a été reçu au Parlement ce 12 mars 2015 afin de déposer officiellement le 26e Cahier d'observations de la Cour des Comptes au Parlement wallon.

cour_comptes_120315Dans son propos introductif, le Président Antoine a rappelé les missions de la Cour des Comptes en insistant sur son rôle de premier conseiller du Parlement et des parlementaires en matière budgétaire et comptable, tant en termes de régularité que d'opportunité de mobilisation des moyens publics.
Il a aussi rappelé le rôle essentiel des comptes qui reflètent la certitude et la vérité tandis que les budgets sont des actes prévisionnels. Dans ce contexte, André Antoine s'est réjoui de la résorption, ces dernières années, du retard dans le dépôt au Parlement des comptes de la Région.
Il a par ailleurs rappelé que les modifications, d'origine européenne, des normes comptables induisaient de profonds bouleversements qui continuaient à susciter débat, notamment en termes d'investissements publics.
Enfin, le Président du Parlement a annoncé que la prochaine réforme du Règlement conduira à la mise en place d'un outil de suivi des différents rapports de la Cour des Comptes permettant l'accès, en toute transparence et dans un souci de traçabilité, non seulement aux documents mais aussi aux débats y afférant.

Le Président Roland a ensuite présenté les éléments essentiels du 26e Cahier d'observations.

M. Bettel, Premier Ministre du Grand-Duché de Luxembourg, signant le livre d'or du Parlement

M. Bettel, Premier Ministre du Grand-Duché de Luxembourg, signant le livre d'or du Parlement

Pour la première fois de son histoire, le Parlement wallon a accueilli à sa tribune un chef de gouvernement étranger.
Répondant à l'invitation du Président Antoine, le Premier Ministre du Grand-Duché de Luxembourg s'est exprimé devant l'assemblée plénière du Parlement wallon.

M. Bettel a insisté sur l'importance des institutions démocratiques -au premier rang desquelles les parlements-, notamment vis-à-vis de jeunes.
Il a présenté le référendum qui mobilisera prochainement les Luxembourgeois et qui s'inscrit dans la vague de réformes qu'il a initiées avec son Gouvernement. Il a aussi mis en évidence la volonté de transparence du Grand-Duché, notamment dans le domaine fiscal, sur base de règles qui s'imposent à tous.
Faisant état de l'importance des relations économiques avec la Belgique, il a détaillé la situation des travailleurs frontaliers. Il a en outre formé le voeu de l'amélioration de la liaison ferroviaire entre Luxembourg et Bruxelles.
Les opportunités qu'offre la Grande Région ont également été évoquées, la Wallonie en assurant la présidence pour deux ans. M. Bettel qui assurera, de juillet à décembre 2015, la présidence du Conseil de l'Union européenne a mis l'accent sur la nécessaire proximité entre l'Europe et ses citoyens.
En conclusion d'un large tour d'horizon au cours duquel il a aussi abordé les thèmes de la formation, de la recherche et de l'énergie, le Premier Ministre a confirmé que la Wallonie est un partenaire essentiel du Grand-Duché.

Le Premier Ministre luxembourgeois à la tribune du Parlement wallon

Le Premier Ministre luxembourgeois à la tribune du Parlement wallon

Dans son allocution d'accueil, André Antoine n'avait pas manqué de rappeler les liens historiques d'amitié et de fraternité unissant le Royaume de Belgique et le Grand-Duché de Luxembourg.
Il a ensuite évoqué les étapes qui ont jalonné la construction européenne, de l'Union économique belgo-luxembourgeoise à l'euro.
Enfin, il a fait état du rôle de la Grande Région au coeur de l'Union européenne, structure au sein de laquelle le Luxembourg et la Wallonie développent une efficace collaboration dans bien des domaines.

Le Ministre Maxime Prévot, 1er Vice-Président du Gouvernement wallon, et les présidents des groupes politiques sont intervenus à la suite de M. Bettel.
M. Prévot a notamment relevé les nombreuses coopérations entre la Wallonie et le Grand-Duché dans le cadre du Plan Marshall, soulignant que les partenariats sont une opportunité et une nécessité.
Les présidents des quatre groupes politiques ont quant a eux mis en avant les priorités qui leur tiennent à coeur dans les nombreux dossiers qui caractérisent les liens forts entre les deux entités.

C'est au cours de la séance plénière du 25 février 2015 que le titre de « Passeur de mémoire 2014 » a été décerné par le Parlement à deux personnalités ayant joué un rôle actif dans la transmission, principalement auprès des jeunes générations, d'événements politiques et sociaux tragiques de notre histoire et ce dans une optique de promotion des valeurs démocratiques et de résistance aux idées liberticides.

Les deux lauréats élus par le Comité « Mémoire et Démocratie » du Parlement wallon sont :

  • Monsieur Paul Dandrifosse ;
  • Madame Ghislaine Godfroid.
Les lauréats entourés notamment par M. le Président Antoine et MM. les Députés Onkelinx, Jeholet et Fourny

Les lauréats entourés notamment par M. le Président Antoine et MM. les Députés Onkelinx, Jeholet et Fourny

M. le Président Antoine a rappelé, alors que notre société est secouée par différents actes de violence, de xénophobie, de racisme et de résurgence des extrêmes, combien le travail de souvenir et de mémoire est essentiel.

M. Onkelinx, Président du Comité « Mémoire et Démocratie » et du jury, après avoir exposé les principes de l'opération organisée depuis 2009, a insisté sur la place centrale de la mémoire dans la vie collective et la vie personnelle. Il a présenté le parcours et les mérites des lauréats.

M. Dandrifosse et Mme Godfroid ont ensuite pris la parole pour évoquer le travail de « Passeur de mémoire » qu'ils ont accompli.

Enfin, la Présidente de l'asbl Territoires de la mémoire, Mme Dominique Dauby, a souligné les responsabilités qui incombent aux élus.